對剛果民主共和國的結果表示懷疑

圖像版權
蓋蒂圖片社

圖片說明

Les partisans de Félix Tshisekedi exultent après sa victoire

En République démocratique du Congo, l’opposant Félix Tshisekedi a été proclamé vainqueur de la présidentielle du 30 décembre.

Mais à peine publiés par la CENI, ces résultats sont mis en doute par la puissante église catholique, le camp Fayulu, la France et la Belgique.

L’Église catholique congolaise a remis en cause les résultats officiels de l’élection présidentielle, jugée chaotique par le ministre belge des affaires étrangères Didier Reynders.

還要讀: Célébration de la victoire de Tshisekedi par son parti

還要讀: Ces résultats sont un montage éhonté (Martin Fayulu)

還要讀: Felix Tshisekedi n’a pas gagné les élections (LUCHA)

Le candidat de l’opposition, Felix Tshisekedi, a été désigné vainqueur jeudi mais l’Église catholique congolaise, qui a déployé 40.000 observateurs électoraux, affirme que le résultat ne correspond pas à ses données.

Deuxième au terme du scrutin, le candidat de l’opposition Martin Fayulu, a déclaré à la BBC qu’il allait contester en justice ce résultat.

« Ces résultats n’ont rien à voir avec la vérité des bulletins de vote. Il s’agit clairement d’une escroquerie électorale inacceptable, qui vise à créer un chaos général dans tout le pays » a-t-il indiqué.

Martin Fayulu a accusé M. Tshisekedi d’avoir conclu un accord de partage du pouvoir avec le parti au pouvoir. L’UDPS (Union pour la démocratie et le progrès social) nie tout accord avec le pouvoir.

圖像版權
路透社

圖片說明

Martin Fayulu estime que les résultats ne sont pas conforme à la vérité des urnes

En raison de ces doutes, l’on craint que le résultat affiché par la CENI (Commission électorale) ne déclenche des troubles.

Jeudi au moins deux personnes ont été tuées dans la ville de Kikwit, dans l’ouest du pays. Deux policiers ont également été tués et 10 personnes blessées, selon l’Agence France Presse (AFP). Cependant, la plupart des régions du pays semblent calmes.

Pourquoi le résultat est-il controversé ?

Si les résultats de la CENI venaient à être validés, Félix Tshisekedi sera le premier challenger de l’opposition à gagner une élection depuis l’indépendance de la RD Congo en 1960.

« Personne n’aurait pu imaginer un tel scénario où un candidat de l’opposition sortirait vainqueur » a indiqué Félix Tshisekedi.

L’actuel président, Joseph Kabila, se retire donc du pouvoir après 18 ans. Les analystes étaient loin de s’imaginer qu’il ne se présenterait pas à la présidentielle et qu’il serait capable d’organiser les élections après plusieurs reports.

圖像版權
蓋蒂圖片社

圖片說明

L’église catholique dit avoir une autre lecture du verdict des urnes

Plus étonnant, le candidat du parti de M. Kabila qui avait déjà revendiqué la victoire a fini troisième et ne conteste pas les résultats.

C’est un motif supplémentaire de suspicion et de doute pour les partisans de M. Fayulu qui tire la conclusion d’un possible accord de partage du pouvoir avec M. Kabila.

Le porte-parole de Félix Tshisekedi, Louis d’Or Ngalamulume, a déclaré qu’il n’y avait « jamais eu d’accord ».

Entre-temps, l’Église catholique affirme que le résultat donné par la commission électorale ne correspond pas à son propre décompte.

還要讀: Les résultats de la CENI ne correspondent pas aux données collectées (CENCO)

還要讀: Laissez la commission électorale faire son travail (Cyril Ramaphosa)

還要讀: Appel au calme après les résultats en RDC

Les gouvernements français et belge ont également exprimé des doutes quant à ce résultat.

Pourtant, ni l’Église, ni la France et la Belgique n’ont avancé le nom de la personne qui aurait « logiquement » gagné les élections.

Cependant, trois diplomates s’adressant sous anonymat à Reuters ont déclaré que les décomptes de l’église avaient donné Martin Fayulu vainqueur.

Selon la Commission électorale nationale (CENI), M. Tshisekedi a obtenu 38,5% des voix lors des élections du 30 décembre. Avec un taux de participation estimé à 48 %, les candidats ont obtenu :

  • Felix Tshisekedi XCHARX 7 millions de votes
  • Martin Fayulu XCHARX 6,4 millions de votes
  • Emmanuel Shadary XCHARX 4,4 millions de votes

Pourquoi l’Église est-elle si influente ?

Environ 40% de la population de la RDC est catholique romaine et l’église dispose d’un vaste réseau d’écoles et d’hôpitaux.

Elle est perçue par beaucoup de Congolais comme une voix morale dans un pays où la politique a si souvent été ternie par la corruption, rapporte Fergal Keane, rédacteur en chef de la BBC pour l’Afrique.

圖像版權
法新社

圖片說明

Félix Tshisekedi promet d’être le président de tous les congolais

L’Eglise doute peut-être publiquement des résultats, mais elle se méfiera de toute manifestation publique, parce qu’elle sait, d’après l’expérience des mesures de répression passées, que conduire les gens dans la rue peut avoir des conséquences tragiques, ajoute notre le journaliste de la BBC.

Les forces de sécurité ont utilisé des balles réelles ainsi que des gaz lacrymogènes et des coups lors de précédentes manifestations.

Le contexte socio-politique de la RDC

圖像版權
蓋蒂圖片社

圖片說明

L’histoire de RDC a été marquée par de nombreuses violences politiques comme l’assassinat de Patrice Lumumba

La RDC est un pays vaste, de la taille de l’Europe occidentale avec un passé assez trouble et marqué par la violence. Le président Kabila avait promis de réussir le premier transfert pacifique du pouvoir depuis l’indépendance du pays vis-à-vis du colonisateur belge en 1960.

還要讀: Voyage au cœur du Congo

Joseph Kabila a succédé à son père, Laurent Kabila assassiné en 2001. Élu en 2006, il a obtenu un nouveau mandat lors de l’élection controversée de 2011 en RDC.

Il a été empêché de se présenter pour un autre mandat en vertu de la Constitution et devait démissionner il y a deux ans, mais l’élection a été reportée après que la commission électorale a déclaré qu’il lui fallait plus de temps pour enrôler les électeurs.

這篇文章首先出現在 https://www.bbc.com/afrique/region-46836148